Le projet de Musée de la Résistance de Bonneville avance

La refondation du Musée de la Résistance de Bonneville a été le sujet principal des deux journées d'études sur la Résistance qui se sont déroulées en mai 2011 à Annecy.

Organisées par le Conseil général fin mai dans ses locaux du Conservatoire d'Art et d'Histoire, les journées d'études sur la Résistance ont été l'occasion de faire le point sur l'avancement du projet de nouveau Musée de la Résistance de Bonneville. Partage d'informations, points de vues d'universitaires, d'enseignants et témoignages de responsables de musées de la région sont venus nourrir la réflexion autour du réaménagement de cet établissement et des orientations à lui donner(1).

Fondé en 1979 par des membres de l'Association Nationale des Anciens Combattants de la Résistance (ANACR) puis fermé en 1999, le musée a été repris par le Conseil général en 2006. Il fait, depuis, l'objet d'un projet de refondation  qui s'intégrera dans un projet départemental de musée de la Résistance multi-sites pour lequel une labellisation « Musée de France » est envisagée. Outre le musée de la Résistance de Bonneville, ce réseau regroupera les sites du Plateau des Glières et de Morette, et le centre de ressources documentaires spécialisé sur la Seconde Guerre mondiale situé dans les murs du Conservatoire d'Art et d'Histoire à Annecy.

Musée d'histoire sociale, le musée de Bonneville abordera la question de l'engagement des individus et de la pluralité des formes d'engagement pendant la Seconde Guerre mondiale. Plusieurs parcours d'acteurs de l'époque seront présentées pour illustrer le propos et une large place sera laissée à la parole des témoins. Il ne s'agira pas seulement d'exposer l'histoire des faits, mais de présenter un contenu à la mesure de l'évolution de l'histoire de la Résistance en France, en abordant notamment la question de la Mémoire.

Les collections seront également présentées en partie, avec des objets datant principalement de la Seconde Guerre mondiale et de l'immédiate après-guerre et faisant référence aux femmes et hommes (civils et militaires) et à leur vie quotidienne : vêtements, matériel militaire, objets de communication et d'information, objets nécessaires aux déplacements aussi bien civils que militaires, objets de commémoration et à valeur symbolique.

Une communication plus approfondie sera mise en oeuvre dès que possible.

(1) Publication des actes au cours du 1er trimestre 2013.